Bien-être

Marrakech, vivre à la marocaine

marrakech-vivre-a-la-marocaine

Marrakech, ou Kech pour les intimes, est une ville qui ne peut vous laissez indifférent : soit vous aimez, soit vous détestez ! Certains y verront une ville bruyante, polluée et aux normes d’hygiènes moindre, quand d’autres comme moi, découvriront une ville pleine authentique où les gens parlent fort et se touchent, une ville magnifique dans chacun de ses recoins.

Pour ma part, j’ai choisi un RIAD (sorte de maison d’hôtes) en plein coeur de la vieille ville. Ne vous laissez pas apeurer par les petites ruelles, Marrakech est une ville sûre.

 

Comment choisir son RIAD à Marrakech?

    

Pour ma part, je suis passée par Booking.com (Riad les 2 portes). J’adore ce site qui permet de choisir par prix et par lieu. Cela m’a immédiatement aider à affiner mes recherches pour trouver un riad à 2 minutes à pied de la place Jema el Fna.  Ce site montre également énormément de photos, ce qui facilite grandement les choses. J’ai choisi le Riad les 2 portes car il était également très proche d’Amina, la nounou et guide. Je ne peux que le recommander. Nous partagions avec une autre chambre un terrasse, très agréable car les chambres sont souvent (toujours) très sombres. Ce riad était très calme, ce qui est très appréciable lorsque l’on connait la cohue du souk de Marrakech.

 

Comment se déplacer ?

 

  • J’ai testé avec Amina le bus et le taxi partagé. C’est tout à fait faisable et sans risque mais il faut connaître.
  • Le taxi, pensez à négocier parce que les prix s’envolent et doublent voir triplent.
  • le tuk-tuk, parfait pour les petits déplacements. Conduit par une pétrolette, vous ne risquez pas l’excès de vitesse, on a adoré. Le tarif, bien que raisonnable, est supérieur au taxi mais sachez que vous faites travailler des personnes handicapées. En effet, elles seules sont habilitées à conduire les tuk-tuks. Une belle façon de conjuguer plaisir et belle action.

 

  • Il y a bien sûr les calèches et des chameaux hors Marrakech, mais pour ma part je refuse de faire travailler des animaux. La conduite à Marrakech est très particulière, le premier qui force passe et les chevaux se trouvent au milieu de ce joyeux bordel. Les taxis passent parfois à 2 cm d’eux.. à vous de voir.

 

  • On voit de tout à Marrakech 😉

 

 

Quoi visiter à Marrakech ?

 

  • Passage obligé dans le jardin de Majorelle et le musée Berbère. Tout simplement magnifique.

  • Ne rater pas non plus juste à côté, le musée Yves Saint Laurent où l’on peut admirer ses plus belles créations. Une splendeur. Ci-dessous des photos de cartes postales car il est interdit de prendre des photos.

             

  • La place Djema el fna, la journée mais également le soir car l’ambiance y est totalement différente.

 

  • Le souk, surtout le matin et hors week-end pour pouvoir circuler plus facilement(surtout si vous avez des enfants ou une poussette).

 

  • Au coeur du souk, la place des épices avec le fameux café des épices. Un brin touristique je vous l’accorde mais la vue de la terrasse est une pure merveille.

 

  • Passer une journée à la ferme. J’ai eu la chance de rencontrer Rabiaa Nabih qui est propriétaire d’une toute petite ferme à 40 minutes de Marrakech. Généralement, elle propose des visites en groupes mais elle nous a fait une fleur. Une journée inoubliable autant pour ma fille que pour moi. Une ferme comme on aimerait en voir plus souvent. Elle a également de nombreux champs et cultive toutes sortes de légumes, ainsi que du Quinoa ! Petit-Déjeuner, déjeuner avec un tajine à tomber par terre et goûter pour 300 dirhams (soit moins de 30 euros par personne !). Visite de “l’exploitation”, aux milieux des chats et des chiens tous plus adorables les uns que les autres. Dans la ferme de Rabiaa, vous ne trouverez qu’un seul âne, 2 vaches, et 20 moutons ! Les petits iront nourrir les animaux, pendant que vous profiterez d’une thé sur la terrasse. Le pur bonheur ! Ne vous fiez pas non plus aux apparences, Rabiaa était comptable dans une grande entreprise américaine, elle a simplement choisi de vivre autrement, aux contacts de la nature. Une reconversion pour plus d’authentique. Elle vend également du miel et de l’huile d’olives. Dernière chose, son employé vous montrera comment l’on fait le pain dans un vieux four, avant d’en faire la dégustation. Chez Rabiaa, c’est bio, local et frais ! Contact : kr.nabih@gmail.com, domaine Bidani khalil, Had Rass El Ain, route Kalaa

            

  • Une matinée dans un hammam. Il en existe plusieurs mais les grands bains sont ceux qui sont le plus intéressants rapport qualité -prix. Comptez 970 dirhams (90 euros) pour 3h00 de soins : 45 minutes de hammam avec savon noir, gommage et thé, puis 1h00 de massage (divin !) et 1h00 de soin du visage. Le premier tarif est à 330 dirhams ( 30 euros).

 

Ce que je ne vous conseille pas : les tombeaux saoudiens car c’est faire beaucoup de queue pour au final de voir que peu de choses. Décevant.

 

Où manger ?

Aujourd’hui une multitude de choix s’offre à vous et tous ou presque proposent des formules végétarienne/ vegan. L’équilibre n’est pas vraiment au rendez-vous mais c’est délicieux. En effet, lorsque vous demandez du végétarien, la plupart du temps, il s’agit de légumes accompagné avec le pain local. Quelques légumineuses seraient les bienvenues mais bon cela reste délicieux.

Je n’ai testé que ceux qui étaient dans la vieille ville, soit les 3 premiers, les autres sont des recommandations de personnes de confiance, mais étaient trop loin de mon riad.

  • Riad La famille : ahhh la famille ! En plein milieu du tumulte des rues du souk se cache un havre de paix. Déjeuner au soleil et aux chants des petits oiseaux. Cuisine maison et végétarienne à tomber par terre. Le tarif, bien que très raisonnable pour des européens, est un peu plus élevé mais cela vaut vraiment le coup. Pensez à réserver, les gens font la queue. Petite boutique dans le restaurant, mais passez votre chemin c’est très cher.

  

  • Le café des épices pour la vue ! Tajine végétarien peu copieux, il m’a limite suffit et je ne suis pas une grosse mangeuse.

  • Breldi and Juicy,également sur la place du café des épices. Plus copieux, des jus délicieux, plutôt cher (par rapport aux restaurants locaux) mais très sympa.

 

  • Terre d’éveil à 15-20 minutes de Marrakech, l’association Amal propose un brunch végétarien pour 55 dirhams (5 euros) avec buffet à volonté, boisson et dessert. Lorsque l’on parle de buffet, c’est le top : il y a de tout crudités, lasagnes, mini-hamburger ou pizza, un tajine et une soupe. Même Amina, ma nounou locale a été épatée par le rapport qualité-prix.

  

 

  • Profitez du luxe marocain

Etre une princesse le temps d’un thé dans un cadre féérique ! Plusieurs palaces rivalisent de beauté. J’ai personnellement pris un verre au roulh, mais il parait que la mamounia ou l’hôtel Namaskar méritent largement le détour. Les prix correspondent aux prix traditionnels français, cela reste donc complément abordable.

Vivre à la marocaine !

“Les européens ont des montres, nous, nous avons le temps”. Cette citation résume très bien l’état d’esprit de Marrakech. Ici on prend le temps de vivre, de parler, de négocier.

Je ne suis pas trop de celles qui négocient mais à Marrakech c’est un passage obligé. Restez raisonnable bien sûr, les personnes que vous avez en face de vous sont loin d’être riches 😉

N’allez pas croire que les marocains ne sont pas des gens de parole, bien au contraire. Une fois la poignée de main serrée, la négociation est terminée et ils tiendront parole.

Vivre à la marocaine, c’est aussi prendre le temps de se poser dans un café au milieu du souk et observer la vie locale. Des hommes qui jouent aux cartes, des milliers des chats libres qui passent de magasin en magasin pour un morceau de poisson ou une caresse, … C’est aussi le pays du culte de l’enfant. Ici il est roi, les gens s’arrêtent uniquement pour leur faire des bisous.

Vivre à la marocaine c’est apprendre à naviguer entre les voitures et les 2 roues. On passe en force, même avec une poussette. Les 2 roues traversent les petites ruelles du souk mais l’on finit pas s’y habituer.

 

Ce qui m’a choqué ?

Sur la place Djema, des hommes se promènent avec de petits singes qu’ils tirent attachés à une chaine..

Le manque de savoir vivre de certains européens à la limite du colonialisme. Je rappelle que l’argent ne vous rend pas meilleur, ni plus beau, ni plus intelligent, c’est parfois même le contraire.

Ce que je retiendrai ?

La solidarité féminine, une belle leçon touchante.

La gentillesse de gens vis à vis des enfants. Là- bas les enfants sont rois, ils ont le droit à des sourires, des câlins et plein de jolies attentions. Vous disposez d’un coupe fil à peu près partout y compris pour le contrôle à l’aéroport ou au passeport. Je vous dis pas le choc, lorsque nous avons pris l’avion et que la femme avec le siège devant nous à lever les yeux au ciel quand elle a vu que ma fille était assise derrière elle.

Je me rend compte que notre civilisation industrialisée nous isole dans notre petit confort et nous rend intolérant. Les enfants doivent rentrer dans un cadre et les adultes se jaugent au premier regard. La poignée de main est fuyante, tout comme le regard. Nous n’avons pas ou plus le temps.

Partir c’est aussi et surtout ça : voir comment les autres vivent ailleurs et non se contenter d’une forme ou d’une vision des choses. Voyagez c’est ouvrir son coeur à d’autres civilisations, d’autres âmes et d’autres cultures pour enrichir les nôtres.

Bien sûr, tout n’est pas parfait à Marrakech, la condition de la femme, la pauvreté, .. il y a encore beaucoup de choses à faire. Mais voyager c’est aussi prendre du recul sur sa vie, ses petites contrariétés sans conséquence, se rendre compte de la chance que l’on a, ou au contraire de ce que l’on a perdu. Voyagez c’est ouvrir son coeur et retrouver son âme. Vous comprendrez sûrement aussi pourquoi, même si cela était beaucoup plus compliqué, j’ai refusé de partir en club. Je ne juge nullement car je suis rentrée relativement fatiguée et en meme temps pleine de nouvelles énergies.

Je conçois donc que le club a bien des avantages mais à Marrakech franchement ce n’est pas nécessaire 🙂

Trousse de survie :

  • Boules Quies si vous êtes dans la vieille ville
  • Lotion nasale car il y a pas mal de poussière que l’on respire tout au long de la journée
  • Eucalyptus radiée pour les éventuelles inflammations de la gorge (pour les mêmes raisons que pour la lotion nasale)
  • Lavande Aspic en cas de brulure ou coupure
  • Tea tree ou le ravintsara l’indispensable de tout voyageur

Dernière chose, si vous cherchez une nounou pour profiter d’un hammam ou faire une soirée en amoureux, Amina est LA personne de confiance. Contactez moi si vous souhaitez ses coordonnées. Elle fait également un coucous divin, c’est son travail dans la vie de tous les jours. Elle connait toute le monde, trouve tout et aux meilleurs prix.

 

Enjoy your trip !

Je vous embrasse,

 

Audrey.

0 Commentaires
Partagez

Répondez à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.